Le silure en dérive au flotteur

Publié le par Pascal54

Voici une petite présentation de ma pêche favorite pour rechercher le silure aux beaux jours.

La dérive au flotteur !!!

Il faut bien-sure une embarcation avec un sondeur qui servira ici plus pour repérer les fonds et les cassures que vraiment repérer les glanes.

Mais un montage vertical sur fire-ball n'est pas a exclure totalement surtout si nous sommes à 2 ou 3 sur le bateau !

Voici d'ailleurs un exemple de ce qui se passe sous le bateau des fois !

Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur

Pour les cannes je possède spécialement une 2m75 de puissance 80/400gr avec un Penn 7500 et une 2m75 150/500gr avec aussi un Penn 7500. Tous 2 garnis de tresse de 68kilos.

 

Le silure en dérive au flotteur

J'utilise des flotteurs de 300gr minimum plombés a 120gr voir maxi 150gr car il faut tenir compte de la taille du vif qui va servir.

Le bas de ligne est constitué de 80cms de tresse en 100 ou 150kilos cela ne gène en rien le silure.

Il faut également des agrafes très robustes.

Pour les hameçons, un double spécial que vous allez voir sur la photo en 10/0 avec la petite pointe piquée au dessus de la queue du vif et un triple 5/0 piqué sur le dos légèrement derrière la tête du vif.

De cette façon le vif nage dans le bon sens et ne s'emmêle quasiment jamais.

Le silure en dérive au flotteur

Sur les rivières que je pêche en général les fonds ne sont pas très profonds en moyenne 3m/4m dans la grande majorité donc je règle mon fond à environ 2m90 environ et ça passe partout.

Il n'y a que dans les fosses si les silures sont difficiles a monter que je rajoute du fond.

Dans la plus part des cas les glanes montent chercher le vif même au dessus des fonds de 5 à 6m et parfois même ils viennent jusqu'en surface claquer le vif quand celui-ci remonte le montage pour fuir.

Souvent je ne mets que 2 cannes en action sauf si j'emmène 1 pote ou 2 alors je rajoute soit une verticale soit un flotteur.

Il faut toujours prendre soin de décaler les lignes pour éviter les problèmes au maximum.

Comme ceci.

 

Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur

Voici le cas de 3 flotteurs mais c'est le maximum, je n'en mets jamais plus !!!

Le silure en dérive au flotteur

Le plus difficile ensuite est de gérer une dérive correcte. En effet il faut tenir compte du courant et surtout du vent qui est 9 fois sur 10 contre nous ! Grrrrr

Il faut se servir du moteur et de préférence électrique pour rattraper le coup en direction et en vitesse et je reconnais qu'avoir un moteur en plus à l'avant avec télécommande facilite énormément la tâche !

Il faut présenter au mieux les montages pour qu'une dérive soit productive et certains jours c'est une belle galère je l'avoue.

Lorsque nous avons la chance que les touches soient violentes, j'adore entendre le flotteur claqué à la surface de l'eau lors de l'attaque et voir filer la tresse à toute allure ! 

Il faut alors saisir la canne et rapidement prendre contact et ferrer sous peine de voir le silure relâcher car cela arrive encore assez souvent !

Lors des combats lorsqu'on voit réapparaître le flotteur, la victoire du pêcheur n'est pas encore assurée car ils ont de la ressource ces fishs.

 

Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur

Les combats sont intenses et c'est ça qu'on aime !!!

Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur

Quel bonheur de se mesurer a ces forces de la nature et lorsqu'ils se rendent la joie de les hisser à bord pour la photo souvenir. 

Les 200cm et + sont devenus assez courants par chez moi et pour notre plus grand plaisir !

La photo, je l'a fait souvent dans le bateau car je n'aime pas les encorder ou les manipuler longtemps donc remise a l'eau rapide et c'est bien mieux pour eux !!!!

Toutes mes sorties se font a 2 au minimum car faire un très joli fish et prendre une photo ratée seul ne serait pas cool, enfin c'est ma façon de voir les choses !

Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur

Il ne faut pas être allergique au mucus ça c'est sure et la machine à laver doit bosser en rentrant !

Le silure en dérive au flotteur

Et n'oubliez pas le bon geste de la relâche pour avoir le plaisir de recroiser leur chemin un de ces quatres et qu'ils soit plus gros ce jour là !

Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur

Le top du top, se sont nos dérives à 3 générations sur le bateau; avec mon fils et ma petite fille et bientôt le petit fils j'espère. Il est là le bonheur et surtout si le fish est au rdv car Alycia les adore.

Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur
Le silure en dérive au flotteur

Voilà j'espère avoir été un peu utile même si une fois de plus je ne réinvente rien et que vous pouvez trouver des tas d'articles similaires sur le net !!!

Publié dans SIlure

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article