Dérive venteuse, dérive heureuse !

Publié le par Pascal Carnafishing

Beaucoup de vent annoncé ce matin mais j'avais quelques vifs qui tournaient en rond dans la cuve donc petit message au poto Guigui que je n'avais pas vu depuis un bail et nous voici sur l'eau vers 9h30. Effectivement un bon vent de merde montant soit mais qui va bien nous faire la misère. Le moteur avant s'avérera très utile pour gérer une dérive correcte.

2 flotteur pour moi et fire-ball pour le poto qui va vite subir une belle attaque que le vif n’appréciera pas mais le silure hélas ne l'engamera pas.

Puis j'enregistre une superbe touche, je prends contact, ferrage et bingo c'est un joli qui va m'offrir un magnifique combat assez violent.

Enfin il se rend et Guillaume le hisse à bord. pas le temps ni l'envie avec ce vent à gérer pour allez sur la berge pour la photo souvenir, elle se fera direct sur le bateau.

Dérive venteuse, dérive heureuse !

Je raccroche un vif, me repositionne tant que bien que mal car le vent à encore augmenté. 

Un peu plus tard mon flotteur s'est enfoncé doucement sans qu'on s'en aperçoive mais la tresse qui se tend trahit très vite une touche. Contact, ferrage, pfffff c'est un bébé qui est venu engloutir mon big chevesne.

Dérive venteuse, dérive heureuse !

je propose ensuite à mon pote un autre montage plus discret pour la verticale et bonne pioche car il nous fera 2 prises. Trop bien pour lui qui avait depuis un bon moment un chat noir dans son bagage. 

Dérive venteuse, dérive heureuse !
Dérive venteuse, dérive heureuse !

Le stock de vif s'amenuise, j'en perdrai un dans un accro Grrrrr heureusement la ligne restera intact et je m'en ferai arraché un autre au ferrage.

Puis vers 14h le vent commence à saouler un peu et nous décidons de plier bagage. De toute façon il ne me restait qu'une canne à l'eau, la bourriche était vide.

Pour des retrouvailles avec mon pote ce fut pas mal !!! Vivement la prochaine.

Publié dans SIlure, Dérive, Glane, Penn, Mucus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article